Aller au contenu

Un pouvoir sans contre-pouvoir ?

 

Soutenez-nous Cliquez ici

Il y a beaucoup de choses qui se passent dans la société en ce moment. Dans le monde entier, mais aussi aux Pays-Bas. J'entends un parlement "sortant" menteur et sans scrupules qui... néanmoins de grandes décisions, la désinformation de ceux qui accusent les autres de désinformation, la censure sur les plateformes sociales, la couverture médiatique unilatérale et les voix critiques (scientifiques) étouffées. Et une augmentation des mesures restrictives de liberté que, par exemple, mon fils (13 ans) veut influencer. C'est une façon de travailler et un rapport de force que je ne peux absolument pas soutenir. Non seulement notre gouvernement polarise, mais il fait ce qu'il veut sans se soucier des valeurs, de l'éthique, de la polarisation ou du pluralisme. C'est un mépris total des principes démocratiques et un manque de respect pour les citoyens.

Une courte liste, non exhaustive, de certaines des choses qui m'ont frappé récemment :

Le gouvernement s'avère peu fiable en nommant des membres du Parlement comme secrétaires d'État, qui devraient s'autocontrôler. Une affaire d'allocation de garde d'enfants dans laquelle, outre la discrimination, aucune solution ne sera trouvée, l'élimination honteuse d'Omtzigt (et le mensonge à ce sujet), la mauvaise gestion financière (pensez aux protège-dents), la jeunesse nourrie de saucisses avec "danse avec Jansen", l'envie de vacciner qui n'allait jamais venir mais qui est maintenant devenue un fait. Et le virage à 180 degrés concernant le certificat de vaccination ; les entreprises n'ont jamais été autorisées à l'utiliser ou à le demander en raison d'une violation de la vie privée et du secret médical, maintenant les entreprises sont autorisées à le demander et le ministre sortant ( !) étudie la possibilité de changer la loi.

Un parlement qui ne fait que regarderIl n'y a pas de véritable opposition avec des remises en question critiques et des prises de position (et c'est étrange : la gauche veut imposer des mesures sévères de restriction de la liberté, la droite défend la liberté individuelle), des plans de formation sécurisant les questions importantes afin que la Chambre basse ait le dessus, une culture gouvernementale d'arrière-boutique qui ne veut tout simplement pas être rejetée - même après que des procès-verbaux et des photos ont été divulgués. Et même après des motions de censure et de méfiance, le même chemin peut se poursuivre. Les mensonges sont simplement tolérés. Aucune réponse n'est apportée au véritable problème de l'insuffisance de la capacité des unités de soins intensifs (qui était déjà un problème avant Corona).

Une justice qui s'inscrit dans une arène politiqueLe cas du couvre-feu où la séance a été simplement reportée à la demande des politiciens, un gouvernement sortant qui peut continuer à étendre une loi temporaire de grande portée en toute impunité et sans urgence fondée, soutenant des mesures disproportionnées tout en violant la vie privée, le secret médical, les libertés et les principes d'égalité. Médias sociaux qui sont autorisés à supprimer les informations erronées, lorsque l'étiquette "information erronée" est depuis longtemps dépassée par la réalité (pensez à l'IFR qui a en fait été ajusté très bas, ou aux masques buccaux qui favorisent en fait la santé). négatif influence). Et même un banque que par votre propre main décide de geler des comptes et de refuser des clients parce qu'ils ont une opinion qu'ils n'aiment pas. La droite les défend-elle ? Est-ce qu'on l'entend ? Y a-t-il de l'indignation ? Non, il n'y a pas de tollé. Et une police qui réprime les manifestations pacifiques ? Apparemment, il est maintenant considéré comme proportionné.

Les médias qui ne sont pas indépendantsDe nombreuses informations ne sont rapportées que dans les médias alternatifs, des études qui ne sont pas discutées et d'autres qui sont mises en avant, le fait de continuer délibérément à parler de "contamination" lorsqu'il s'agit de résultats positifs aux tests PCR, l'exposition unilatérale des événements (et parfois même le cadrage réel), les médias qui parlent comme s'ils étaient une seule voix, l'absence de questions critiques lors des conférences de presse, le manque de journalisme objectif et approfondi.

La science en couleurVoici quelques-uns des événements les plus courants : la chasse aux personnes qui ont prouvé que Corona s'est échappé d'un laboratoire de Wuhan (alors que ce scénario semble aujourd'hui le plus probable), des scientifiques critiques qui perdent leur emploi dans des universités, des articles examinés par des pairs qui sont retirés après leur publication parce qu'ils ne correspondent pas au consensus social, une science unidimensionnelle sur le millimètre carré comme guide de conseil et d'action politique. Où est la vue d'ensemble de la politique de Corona ?

Livres | Editeur City on a Mountain

La conséquence est un fausse opposition dans la société entre Vaccinés contre infectés. Une division construite par le gouvernement. Cela conduit à une plus grande méfiance à l'égard du gouvernement, ce que les récents sondages montrent également. Cela signifie que les citoyens à la pensée nuancée doivent faire un choix. Les personnes ayant une opinion différente de celle généralement admise seront exclues de YouTube, LinkedIn, Facebook et Twitter et se retrouveront dans leur propre bulle sans contradiction. Avec leurs propres canaux médiatiques d'information. Par conséquent, le "courant dominant" n'est pas non plus dissident. Ils deviennent des communautés nombrilistes qui s'opposent les unes aux autres.

Mais plus la méfiance à l'égard du gouvernement augmente, plus la tache s'accroît ; la méfiance est née de mesures de grande envergure (insuffisamment étayées), il y a eu des questions sur le vaccin Corona, et maintenant il y a une méfiance à l'égard de tous les vaccins. Et la méfiance naît à l'égard de toutes les politiques gouvernementales, de la culture administrative et des intentions politiques. Auparavant, le groupe des "exclus" avait le sentiment que le gouvernement avait la bonne idée, mais aujourd'hui, ils se méfient de la politique du gouvernement. ignorant Aujourd'hui, on a de plus en plus le sentiment qu'ils ne sont que des marionnettes qui exécutent un plan directeur astucieux.

Les prédateurs, les mangeurs d'hommes et autres monstres similaires peuvent être trouvés partout, mais une bourgeoisie avec des institutions sensées et sages ne peut être trouvée en aucun endroit.

Thomas Moore (Utopie)

Le site annexe des valeurs essentielles et des principes de liberté pour quelques pour cent de vaccinations supplémentaires qui, selon les experts, n'auront aucun effet. Il est difficile de comprendre comment cela peut valoir la peine - et ce qui est réellement utopique s'est avéré être - de renoncer à revenir à une société tribale.

Ainsi, le pouvoir n'a pas de contre-pouvoir. Je ne peux pas voir cela autrement que comme une érosion et une capitulation de valeurs importantes telles que la liberté, l'égalité, la vie privée, la liberté d'expression - si je peux m'exprimer de manière nuancée. Une injustice croissante avec des caractéristiques totalitaires lorsque je m'exprime plus fermement. Ça m'inquiète. Et je suis encore plus inquiet lorsque j'entends qu'une Europe non démocratiquement élue prépare des plans pour un passeport numérique, une crypto-monnaie européenne et une armée européenne. Une pression encore plus forte sera-t-elle alors exercée sur les dissidents, les dissidentes ? Sur les personnes qui ne veulent pas suivre le consensus dominant sur des questions importantes telles que la vie, les voyages, la santé, la liberté religieuse ?

Si le contre-pouvoir échoue, le seul contre-pouvoir restant est le pouvoir du peuple. Le peuple se soulève contre l'injustice, l'inégalité et la discorde. Ça commence petit : parler et s'exprimer. Mais écoutez aussi l'autre personne et essayez de la comprendre.

Le devoir de désobéissance civile

J'ai relu l'essai au dos du livre de Thoreau. Walden avec le titre "Le devoir de désobéissance civile". Dans ce texte, Thoreau plaide pour ne pas obéir à un gouvernement injuste. Il refuse lui-même de payer des impôts à un gouvernement qui, ce faisant, maintient l'esclavage et la guerre. Un essai séduisant. Il écrit :Si l'injustice est telle qu'elle vous oblige à participer à l'injustice contre un autre, enfreignez la loi, dis-je. Faites de votre vie une friction qui arrête la machine. En tout cas, je dois veiller à ne pas me prêter au mal que je condamne.

Je suis tout à fait d'accord avec ce dernier point. C'est ainsi que je peux ne justifient pas Participer à l'exclusion d'un groupe spécifique de personnes et à la fracture sociale qui l'accompagne en imposant des restrictions d'accès et des cartes de santé. Exclus en raison d'un statut médical. Ou contraints de subir un traitement médical qu'ils ne soutiennent pas eux-mêmes. Créer une société guidée par la peur des autres.

Sans envoyer un signal clair (aux politiciens), vous ne pouvez pas dire après coup que vous n'avez pas été entendu. Démontrer est au moins un bon droit et semble approprié ici. Alors assez de réflexions, de discussions et de blogs - Il est temps d'agir. Sur la barricade ! Pour élever ma voix contre le "passeport santé", ses restrictions d'accès et sa division sociale.

Déposez votre vote entier, pas seulement une bande de papier, mais toute votre influence. Une minorité est impuissante si elle se conforme à la majorité ; alors elle n'est même plus une minorité (...).

Henry David Thoreau

Donc, il y a quelques semaines, je me suis soudainement retrouvé comme ça, pour la première fois de ma vieavec mon beau-frère pour Démontrer à Amsterdam. Ce n'était pas de la désobéissance civile, après tout, c'est un droit démocratique de manifester, mais un acte contre la politique actuelle. Cette expérience s'est avérée particulière mais aussi inhabituelle. Entouré de personnes ayant des points de vue et des formes d'expression que je ne partage pas tous, mais unies dans l'objectif commun d'envoyer un message au gouvernement : Cessez de jeter aux orties des libertés durement acquises en franchissant les frontières aussi facilement et tête baissée. Peut-être formulé différemment, mais un vote commun tout de même.

D'ailleurs, ce n'est pas de la désobéissance civile, la manifestation est un droit démocratique. La désobéissance est actuellement dans le ne pas participer à la politique de test et garder la porte de votre entreprise ouverte sans restrictions d'accès sur la base d'une préférence médicale.

Le pouvoir au peuple

Mais le pouvoir du peuple est plus grand qu'une simple protestation. ou garder la porte ouverte. Nous pouvons aussi fermer des portes. J'estime que je ne peux pas soutenir toutes les entreprises qui menacent la liberté d'expression, restreignent la liberté et absorbent la propagande d'État de manière non critique (je ne peux pas nommer la production de Rutte & de Jonge autrement). Je ne peux plus utiliser leurs services. En outre, les questions de confidentialité entrent en jeu avec les entreprises technologiques. Je ne peux donc plus l'utiliser :

  • Google - L'alternative est, par exemple Duckduckgo comme moteur de recherche et Firefox en tant que navigateur.
  • YouTube - peut-être Vimeo ?
  • Gmail - l'alternative est Protonmail
  • Twitter, Facebook, LinkedIn, Pinterest, Instagram - donnons-nous un peu plus bulles et dans le la vraie vie parler. Peut-être refaire la fête ?
  • WhatsappSignal ou Télégramme.
  • Rabobank - Toute autre banque ayant des politiques moins discriminatoires. Et peut-être passer en partie à crypto ?
  • Nouvelles - À mon avis, les sites d'informations générales et les journaux doivent être lus en combinaison avec des sources d'informations "alternatives" et/ou étrangères afin d'être correctement informé. D'après mon expérience, seules les deux parties donnent une image complète et... tous couvrir les éléments d'actualité. J'utilise moi-même un lecteur RSS Feedly pour regrouper les chaînes.

Et ce sont des initiatives citoyennes qui me rendent heureux :

Écoutez ici Les arguments de la juriste et philosophe Raisa Blommestijn contre le système de code QR : il s'agit d'une mesure discriminatoire, d'une atteinte à l'intégrité corporelle (en forçant les vaccinations), d'une atteinte à la liberté de choix, d'une ingérence dans le choix personnel d'une procédure médicale, d'une stigmatisation et d'une division, d'une pente glissante sans fin concrète et avec une possibilité d'expansion.

Des chrétiens en émeute ?

Tout le monde est appelé à être pacifique et non-violent, mais morale d'agir. Agir en accord avec ses propres convictions, agir selon sa conscience. Mais pouvez, pouvez ou devez-vous en tant que chrétien être aussi un désobéisseur civil ou un activiste ? Est-ce que démontrer quelque chose que Jésus a fait ? Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous voulez en savoir plus sur mon point de vue sur la vaccination et les mesures à prendre ? Alors, cliquez ici.

nv-author-image

Erwin de Ruiter

"Un homme essaie de s'exprimer dans des livres, un autre dans des bottes ; les deux ont toutes les chances d'échouer." - G.K. Chesterton

Laissez un commentaire

fr_FRFrançais